Aller au contenu principal

Performances acoustiques, plus de confort et plus d’économies

Vous êtes ici

Performances acoustiques, plus de confort et plus d’économies

18/04/2017 par Knauf France
0
Les Français placent le bruit en tête des nuisances. Une donnée qui justifie à elle seule sa meilleure prise en compte dans le bâtiment. La considération de l’acoustique dès la phase de conception d’un bâtiment permet d’optimiser son rapport qualité / coût.
Les solutions acoustiques dans l’habitat

Dès la conception architecturale

Il s’agit en premier lieu d’identifier l’environnement sonore du bâtiment pour déterminer l’isolation acoustique nécessaire pour limiter la propagation des bruits extérieurs. Avant même de parler de matériaux, plusieurs paramètres influent sur la protection vis-à-vis des nuisances extérieures : l'implantation, l'agencement et la volumétrie des bâtiments, l'aménagement d'espaces tampons…

Il convient également de définir le niveau de confort acoustique attendu, en fonction de l’usage du bâtiment, pour déterminer l’absorption acoustique adaptée à la maîtrise des bruits intérieurs. L’action possible sur la source des bruits, avec l’atténuation du bruit des installations de ventilation, de chauffage, des équipements sanitaires… est évidemment à prendre en compte.

Puis viennent les calculs sur les matériaux pour optimiser leurs performances combinées. Il s’agit d’une part de respecter la loi de masse, qui veut que plus un matériau est lourd, plus il isole, particulièrement des bruits aériens. D’autre part il est nécessaire de veiller à déphaser les ondes en créant un complexe de couches hétérogènes, à l’épaisseur et la densité volumique différentes, afin de capter la globalité des phases du son. C'est le principe Masse/Ressort/Masse. Constituées de deux parois simples séparées par un vide d’air ou un isolant, elles présentent des performances acoustiques largement supérieures aux parois simples d’épaisseur équivalente.

Vient ensuite la correction acoustique des locaux qui s’intéresse à optimiser leur géométrie, choisir les matériaux de finition et à ajuster les surfaces réfléchissantes et absorbantes. La destination du lieu conditionne les choix pour alterner les parois lisses qui réfléchissent le son et les parois absorbantes, par exemple une contre-cloison perforée avec isolant.

Connaissances et produits présents

Les connaissances scientifiques sur la prise en compte des comportements acoustiques des bâtiments dès leur conception progressent régulièrement depuis quarante ans. L’utilisation de plus en plus massive des technologies de l’information occupe une place déterminante dans cette évolution. Le BIM (Building information modeling), maquette numérique intelligente du bâtiment, fait figure d’outil de travail collaboratif majeur pour en optimiser la conception, la construction et la maintenance. Les innovations en matériaux font elles aussi l’objet d’avancées majeures. L’innovation des produits et des méthodes constructives permet d’augmenter significativement les performances des bâtiments et participe à renouer avec des gains de productivité.

Reste maintenant à mettre plus largement ces connaissances en œuvre pour une véritable amélioration du confort acoustique.

Une demande de confort acoustique accrue

D’autant que l’exigence de confort sonore a acquis une dimension nouvelle avec la densification urbaine et l’irritabilité croissante des citadins au bruit, dont plus de 27 % seraient soumis à une pollution sonore excessive. La prise en compte de la performance acoustique des bâtiments, outre l’apport d’un confort, impacte les propres performances des occupants. Il est avéré que le recours à des solutions de plafonds à haute absorption acoustique accroît significativement les performances cognitives et scolaires des élèves, améliore la productivité dans les entreprises et augmente la qualité des soins dans les hôpitaux.

De plus, le coût social du bruit (qualité de vie, santé, perte de performance, d'efficience, de productivité...), estimé chaque année en France à 57 milliards d’euros, fait également de l’acoustique un enjeu majeur.


Votre avis

Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note !

0